Le documentaire

J’ai réuni des femmes dans une salle de danse, un matin. Elles ne se connaissent et ne ressemblent pas, ni physiquement, ni mentalement. Pourtant, deux choses nous rassemblent toutes : un rapport douloureux avec le monde médical et le besoin de retrouver nos corps. Un long processus de guérison va être entrepris, ensemble, pour tenter de s’appartenir à nouveau.

"Il me tenait à cœur de travailler avec des femmes sur ce projet.
D’abord parce que le milieu du cinéma est un milieu plutôt masculin
(pour y avoir moi-même travaillé quelques années en tant qu’assistante de production)
et que je voulais leur permettre de pouvoir occuper des postes qui reviennent le plus souvent à des hommes.
Ensuite parce que de nombreuses femmes vont se confier face à la caméra dans le cadre de ce projet
et que je voulais créer un cadre où elles se sentent le plus à l’aise possible.
Évidemment, l’idée n’est pas du tout d’exclure les hommes puisque la volonté est aussi de les impliquer sur cette question de la contraception".

Chloé

Présentation de l'équipe